氣功 Qi Gong

Qi Gong, la Voie du Calme*

Le Qi Gong est le terme contemporain pour désigner les pratiques corporelles liées à la santé qui sont utilisées depuis trois millénaires en Chine par les moines taoïstes, bouddhistes, développé par les médecins et même les guerriers (cf les 8 pièces de Brocart du Général Yue Fei). C'est est un art afférent au bien-être et à la santé extraordinairement vivant, comme en témoignent les formes contemporaines**. Au-delà de la désignation de « Gymnastique préventive de santé », selon la tradition taoïste, il s’agit d’exercices de respiration et de gymnastique d’assouplissement pour réguler le souffle vital. Certaines formes sont plus toniques voire martiales, d’autres mettent l’accent sur la fluidité et la souplesse, d’autres encore vont être plus axées sur des principes méditatifs. Toutes ces formes*** fonctionnnant sur le même modèle, ni fondées sur la force physique, ni sur la performance ; elles nous offrent, de par ses techniques, la possibilité de mieux gérer son capital santé.

Qu’il soit à visée thérapeutique, martial, ancestral, contemporain, d’origine bouddhiste ou taoïste, nous le pratiquons dans le cheminement et le respect de chacun, c’est à dire de préserver la santé, améliorer sa condition physique ou pour son développement personnel.

Ma Wang Dui

La bannière de la marquise Dai, sur le site archéologique de Mawangdui, province du Hunan, datant de l’époque des Han Occidentaux (2e siècle avant l’ère commune), témoigne de l’ancienneté et de l’importance du Qi Gong dans l’histoire chinoise. Cliquez sur l’image  pour agrandir.


*Titre du livre du docteur LIU Dong, aux éd. Grancher.
**le Qi Gong est en Chine l’une des 5 branches de la médecine dite « traditionnelle », avec l’acupuncture, la pharmacopée, les massages (Tuina) et la diététique.
***Les formes de Qi Gong enseignées sont tout autant contemporaines qu’ancestrales (liste ci-contre non-exhaustive).